Cuisine de Campagne

Les brocantes miniatures vont continuer, chaque mois, j'espère vous en proposer de nouvelles, comme les années précédentes.

Cette année, je commence le mois de janvier sur le thème de la cuisine —  pas de la gastronomie, mais du mobilier de cuisine.

J'aime les cuisines qui me rappellent des souvenirs, je conçois tout à fait une cuisine bric-à-brac, où s'entasserait un peu de tout.

En l'occurrence, dans ces photos, elle est installée sur le mur d'un salon. Après tout, les cuisines ouvertes étant à la mode, pourquoi ne pas en imaginer une parmi les luminaires à pampilles, les boiseries et les tapis d'Aubusson (certes, il faudra être un peu plus précautionneux quand on y cuisinera, mais on peut aussi cuisiner proprement… alors… allons-y gaiement !
Il manque juste une cuisinière qui pourrait se caser en retour d'angle, près de la fenêtre, ainsi qu'une table et des chaises devant la cheminée, pour dîner à la lueur des chandelles, ce serait parfait.

Pour le côté pratique (— mais bien sûr que j'y pense, aussi ^^), on peut toujours envisager un meuble supplémentaire pour ranger la vaisselle et les casseroles (si tant est que l'on ait vraiment l'intention de faire la cuisine, dans cette cuisine… :D).


Un meuble d'étagères, commencé en juin dernier, créé avec des planches de bois avait été laissé en attente, car … … j'ai eu plein d'autres choses à faire, l'été venu. (J'avais fait quelques photos, pendant le montage)


J'ai pu enfin l'associer à un évier de campagne qui, lui-aussi, s'impatientait de voir ce meuble terminé pour être photographiés ensemble. :D



En attendant que d'ici quelques semaines les tulipes blanches fleurissent, dans la vraie vie, en miniature elles apportent déjà une petite touche printanière au décor.



Je vous souhaite un très beau weekend. À bientôt. ♥ Léa

Commentaires

  1. Un très beau et joyeux bric à brac pour une cuisine où l'on ne cuisine pas 😄
    Cette année miniature commence très en beauté ! Bises.

    RépondreSupprimer
  2. Dans les cabanons de mon enfance, j'ai connu des cuisines semblables, Léa. Les maitres des lieux y remisaient tout ce dont ils se débarrassaient, car jeter n'était surtout pas de mise. Les cabanons étaient donc encombrés de meubles et d'objets disparates, qui trouvaient là une seconde vie. Dans ces lieux, ils flottaient toujours une odeur particulières, que vos images font ressurgir à ma mémoire, ce matin...
    Je vous souhaite également un très bon week-end, léa !

    RépondreSupprimer
  3. Toujours autant de charme avec cette scène .
    Geneviève

    RépondreSupprimer
  4. Très belle ambiance du charme d’antan ! C’est magnifique !

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,

    Je cherche désespérément à me procurer votre livre, mais il est indisponible partout (à part d'occasion sur amazone, à 200€ et je serais surpris que vous touchiez quelque chose sur ces ventes ! :) )
    Y'aura t-il une 4ème édition?
    Il est toujours trouvable en anglais, mais je ne suis pas anglophone...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Darius,

      Malheureusement, certains profitent de sa rareté pour faire exploser le prix de mon livre, je suis bien navrée de faire ce triste constat, également.
      Comme vous l'avez bien souligné, je ne touche rien sur ces ventes spéculatives et j'encourage même très vivement à ne pas acheter le livre dans ces conditions.

      Dix ans après sa sortie et trois éditions, la version française est épuisée, chez l'éditeur.
      La version anglaise est toujours disponible, pour le moment.

      Dans le livre, les nombreuses photos des pas à pas (pour faire une maison de A à Z, sa décoration, du mobilier et des accessoires), les nombreux schémas détaillés, les cotes en millimètres et en centimètres, permettent de surmonter la barrière de la langue et de pouvoir suivre mes explications en photos.

      En espérant vous avoir répondu au mieux, je vous souhaite un bon dimanche.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

♥ Merci pour votre visite et pour avoir pris le temps de laisser vos impressions. À très bientôt. Léa