Le Grand Livre de la Maison Miniature (Éd. Fleurus) is now available in English version :
The Big Book of a Miniature House (GMC Publications
)

Rentrée baroque

En ce dimanche après-midi, je continue la collection de rentrée, sur une note baroque, car les pampilles brillent de mille feux, dans ce boudoir transformé pour quelques instants en bureau.

Comme d'année en année il est toujours question de la rentrée des enfants, cette fois, pourquoi ne pas imaginer celle d'une maîtresse d'école (une appellation plus jolie que professeur des écoles qui n'a même pas de féminin approuvé par les académiciens…) ?

Disons plutôt que le vieux pupitre, après relookage, mettant en avant des vieux livres d'école, aux côtés des ors et des dentelles, créerait une ambiance pouvant bien convenir à une maîtresse d'école, passionnée par le XVIIIe siècle.

Du coup, je vous laisse l'imaginer.










Je vous souhaite une très belle fin de dimanche. À très bientôt. ♥  Léa

Commentaires

  1. Bonjour Léa, en Belgique on utilise le terme d'institutrice, il est un peu sévère mais a du charme.
    Vos photos, et vos création, sont si belles, également que dans votre précédent thème, l'automne, mais je le trouvait un peu prématuré; septembre nous réserve souvent de splendides journées de fin d'été, ne nous en privez pas, même si certains arbres sont déjà bien dépouillés de leurs feuilles.

    RépondreSupprimer
    Réponses



    1. C'est vrai, vous avez raison, Jean-Claude, c'est un peu tôt pour parler d'automne, mais… en ce moment, je vois les arbres jaunir, les feuilles bien tomber, et cela depuis une bonne dizaine de jours, déjà (je me suis même demandée si c'était comme ça les autres années).
      Comme je n'ai pas pu me consacrer à ce que j'avais prévu de faire cet été (continuer la roulotte), à cause de mille et un imprévus (j'en oublie même peut-être ^^), j'ai pensé prendre un peu d'avance, histoire de pallier aux prochains imprévus… ;)
      Et puis, ce n'est pas tout à fait l'automne, dans cette scène, il y a encore de la verdure au jardin (j'aurais peut-être dû laisser les roses) pour agrémenter ce que l'on pourrait peut-être appeler d'agréables journées de fin d'été ?

      Supprimer
  2. Voilà un délicieux retour dans le passé Léa !
    Vivement l'automne, il fait toujours très, très chaud comme depuis .... et malgré cela, les feuilles ne veulent pas tombées ;) ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles vont peut-être tomber du jour au lendemain avec un choc thermique.
      Ici, les arbres sont en grande majorité encore bien verts, mais le jaune et l'orangé commencent à poindre, par-ci, par-là et il y a pas mal de feuilles par terre, déjà.
      Je te souhaite de belles futures ballades en forêt (pour faire le lien avec ton commentaire précédent). :)

      Supprimer
  3. Comme vous savez bien exalter mon imagination par votre incomparable talent, Léa !
    La maîtresse d'école a pris vie, déjà je prends le chemin des écoliers pour arriver la première, et entrer en possession du pupitre. Quel bonheur de feuilleter ces vieux livres, car j'ai encore tant de choses à découvrir, dans leurs pages jaunies...Merci pour ces beaux instants d'évasion !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous, Josy ! C'est un vrai plaisir de vous lire. :)

      Supprimer
  4. ah, le bon souvenir que les romans de la collection Nelson avec leur médaillon !
    bonne odeur de cuir que les bottines et le cartable.. on plonge agréablement dans l'automne,, quelques colchiques en prime et on y sera, merci pour ces souvenirs Léa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Claude, tu m'as remis en tête la comptine « Colchique dans les prés ». :)
      J'en profite pour dire que les bottes et le cartable ne sont pas en cuir, bien que même l'envers ressemble à de la croûte de cuir. C'est du 100% synthétique de chez Canovas, trouvé en différents coloris au Marché saint-Pierre, il y a au moins 15 ans. Comme le vendeur m'avait bien précisé que c'était des fins de séries et que je n'en retrouverai plus, j'en avais pris un mètre de chaque couleur, sur 1,40 m de largeur, il y avait de quoi faire quelques petites chaussures pendant quelques années. ;)

      Supprimer
  5. Une jolie façon de parler de la rentrée des classes! Moi aussi je n'aime pas ce titre de professeur des écoles.
    Geneviève

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Geneviève. :)
      De toute façon, les enfants continuent d'appeler leur institutrice ou instituteur « maîtresse » ou « maître », les nouvelles appellations étant purement administratives.

      Supprimer
  6. toujours autant de délicatesse et de charme dans chaque photo . c'est un régal .
    Bonne rentrée Léa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Catherine.
      Bonne rentrée à toi, aussi.

      Supprimer
  7. Bonjour d'une maîtresse d'école passionnée de miniatures.
    Je suis admirative des ambiances merveilleuses que tu crées avec tellement de goût, Léa.
    Merci à toi pour tous les moments passés à rêver sur ton blog où en feuilletant les pages de ton beau livre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Jacqueline, et bienvenue dans mon petit univers ! :)

      Supprimer
    2. Oh ! la maîtresse a laissé passer une faute..."ou" sans accent bien sûr...
      Merci pour ton message de bienvenue.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

♥ Merci pour votre visite et pour avoir pris le temps de laisser vos impressions.
♥ À très bientôt, Léa