Le Grand Livre de la Maison Miniature (Éd. Fleurus) is now available in English version :
The Big Book of a Miniature House (GMC Publications
)

Le Canard à Roulettes

Voilà un petit magasin dont on n'a peu entendu parler ces dernières décennies, alors qu'en son temps, dans les années 70 et 80, il faisait la joie de nombreux collectionneurs de poupées au charme d'autrefois, de miniatures et de maisons de poupées.

Le propriétaire du magasin LE CANARD à ROULETTES, situé au 60 de la rue Mazarine, dans le 6ème arrondissement de Paris, vendait principalement des reproductions de poupées anciennes, toutes marquées de ses initiales C.D. (pour Charles Delattre).
Il s'adressait aux collectionneurs. Jusque-là, la plupart des accessoires et du mobilier de poupées étaient plutôt considérés comme des jouets et ne respectaient pas toujours l'échelle 1/12, devenue, au fil du temps, la norme.

Ce monsieur, suédois d'origine, importait également des maisons de poupées originales que l'on ne voyait pas encore ailleurs, à son époque.
Venaient-elles de Suède, je ne sais pas, on peut voir une maison assez imposante en vitrine, sur la seule photo (de Felipe Ferré) que j'ai pu retrouver de ce magasin. 



Aujourd'hui, il n'existe plus.
À en voir la nouvelle façade à ce numéro de la rue, des rachats de lots et de gigantesques travaux ont eu lieu pour obtenir un commerce cinq à six fois plus grand…
Cependant, à cet emplacement, pour beaucoup de personnes plane encore le souvenir d'un petit magasin plein de charme. 

♥  

 J'ai hésité quant à la couleur de la façade en bois, d'après la photo. Je la voyais d'abord dans un vert très sombre, puis à force de la regarder, j'étais de plus en plus convaincue qu'elle n'était pas verte, mais plutôt noire, photographiée en plein soleil avec des reflets, la teinte n'est pas vraiment définie, ou définissable… alors, j'ai finalement opté pour une autre couleur, un brun neutre, sur une première couche de vert, et patiné avec du noir (comme ça, toutes les teintes y sont :D).


Ce qui m'a donné le plus de fil à retordre, c'est le soubassement.
Au départ, je pensais que c'était du bois, puis en agrandissant la photo, j'ai vu qu'il ressemblait à un bloc de pierre striées (et peut-être peintes pour imiter une sorte de brique), la dernière rangée, de part et d'autre de la porte en bordure des vitrines, étant plus claire…
et là…
eh bien, là, je me demande comment je vais faire ça… 

C'est simple, je ne vais pas le faire. :D

 

J'ai fait le soubassement en lattes de bois et reproduit les appuis des vitrines, tout comme le pas de porte, en « pierre » salie par la pollution.



Le contre-jour permet de distinguer les détails des rideaux en dentelle.



Ce n'est pas la reproduction exacte de ce magasin, puisque le soubassement est différent de l'original, ainsi que la couleur de la façade, mais je vais tenter, avec le remplissage des vitrines et les quelques finitions qu'il reste à peaufiner, de restituer un peu de son âme.

À bientôt. ♥  Léa


Commentaires

  1. Une ravissante devanture ! Tu as su Léa, trouver la teinte et la patine. C'est avec bonheur que je vais découvrir la suite de ce beau projet !
    Suis-je passée devant cette boutique, très probablement. Le 6 ème arrondissement était un quartier où j'allais me balader, au moins une fois par semaine... Hélas, là, je n'ai pas levé la tête :( Le nom étant inoubliable .
    Merveilleux souvenirs ! Bises. joce

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Joce. Le 6ème regorgeait de petites boutiques à l'ancienne qui au fil du temps on complètement disparu. :( C'est un quartier sympa rempli de rues (presque) sans voitures, aussi. ;)

      Supprimer
  2. Es magnífico tratar de recuperar algo de la belleza de esa tienda que debió de llenar de sueños a muchas personas. Creo que has conseguido el color y el aspecto originales perfectamente. Me encantará ver como continua. Un beso

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gracias, querida María Blanca! Un beso :)

      Supprimer
  3. J'aime bien la couleur sombre "indéfinie" et l'enseigne, c'est très ressemblant. Je crois y avoir été dans les années 70, ou ai-je juste le souvenir du nom ?
    Quelle est la taille de ta devanture ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Joc. J'ai principalement fait en sorte de respecter les proportions (toujours en me fiant à la photo).
      Ma devanture fait 22 cm en largeur sur 26,5 cm en hauteur.

      Supprimer
  4. C'est un" nouveau joli projet " qui promet l'exposition de superbes jouets comme vous savez si bien les réaliser!!
    Belle journée à vous Léa!
    Isabelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Isabelle. Ce magasin était vraiment minuscule, il n'y avait pas beaucoup de place pour y exposer les jouets dans les vitrines (d'après la photo).
      Je vais surtout tenter de reproduire l'ambiance qu'elles dégagent (avec la déco et le mobilier), il y aura peu de jouets dans de si petits espaces.
      Très belle journée, à bientôt !

      Supprimer
  5. Quelle jolie idée Léa de restituer ce charmant magasin parisien. Même s'il n'est pas à l'identique je suis persuadé que votre tallent en restituera l'âme et toute la nostalgie qui s'en dégage. Je suis si curieux de voir les merveilles que vous allez mettre en vitrine.
    Et qui sait, peut-être dans une cinquantaine d'années un(e) miniaturiste archéologue reproduira la façade d'un autre magasin qui fit la joie des miniaturistes et amateur de belles maisons de poupées de l'époque: Dentelles et Ribambelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Jean-Claude, votre message est très touchant.
      L'avantage, c'est que ce miniaturiste aura un peu plus d'archives et de documentation pour reproduire « Dentelles et Ribambelles » que je n'en aie eues pour « Le Canard à Roulettes ». :D
      À bientôt.

      Supprimer
  6. Que de souvenirs avec le canard à roulettes!!! A chaque fois que nous allions passer une journée à Paris ce magasin était dans la liste des choses à faire. Quelle bonne idée tu as eu de recréer ce magasin en miniature.
    Geneviève

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Geneviève. Ravie qu'il te rappelle de bons souvenirs. À bientôt.

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Merci, Fabiola. C'est un vrai plaisir de m'y consacrer. :)

      Supprimer
  8. A la vue de l'unique photographie, je peux comprendre qu'il soit inoubliable, ce petit magasin. Je n'ai pas eu la chance de le connaitre mais je n'oublierai jamais le jour où j'ai franchi la porte de "Dentelles et Ribambelles". Il est comme ça, des endroits dont on chérira toujours le souvenir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Josy ! Ça me touche beaucoup. :)

      Ce petit magasin, je ne l'ai pas connu, il avait fermé depuis quelques années quand nous en avons entendu parler par de nombreux nostalgiques, lorsque nous avons ouvert Dentelles et Ribambelles. (Et en écrivant, je suis en train de me dire que les petites filles qui venaient au magasin, au début des années 90, doivent avoir des enfants du même âge qu'elles à l'époque, aujourd'hui. :D)

      Supprimer
  9. quelle merveilleux projet ! "le canard à roulettes" un nom qui fait rêver, merci à toi de le réhabiliter
    ta reproduction de façade est charmante et je ne doute pas que tu nous feras rêver encore plus en la garnissant !

    RépondreSupprimer
  10. Magnifique début du projet intéressant! Nous vous remercions de l'histoire intéressante. Je suis heureux de suivre le processus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Юлия ! :) À bientôt, j'espère.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

♥ Merci pour votre visite et pour avoir pris le temps de laisser vos impressions.
♥ À très bientôt, Léa