Le Grand Livre de la Maison Miniature (Éd. Fleurus) is now available in English version :
The Big Book of a Miniature House (GMC Publications
)

lundi 21 février 2011

La joueuse de …


… Je n'ai pas terminé le titre, car… normalement… il devait être :
La joueuse de tympanon
Sauf que… …
Bon, que je vous explique.

Il y a quelques jours, alors que j'étais en train de faire quelques finitions sur cet autre projet, j'entends une info concernant l'expostion qui a lieu actuellement au château de Versailles.
Il s'agissait d'un reportage qui mettait en lumière La joueuse de tympanon.

On y entendait les notes que produit cet instrument et, comme je ne regarde généralement pas la télévision (que je l'écoute plutôt), je n'ai pas du tout fait attention aux images…

Sur ce, j'étais, tout de même après le reportage, restée sous le charme délicat des notes entendues et sur le commentaire qui faisait allusion à Marie-Antoinette.
Et alors là, je me suis imaginé la reine écoutant cette petite musique, et j'eu l' envie irrésistible d'aller voir d'un peu plus près ce que pouvait bien être cette mystérieuse joueuse de tympanon.

Eh bien je dois dire que je n'ai pas été déçue par mes recherches (euh, si… peut-être un tout petit peu en ce qui concerne les détails de la robe… car mis à part qu'il fallut vingt mètres de dentelles, et quatorze tissus différents, tous en soie, pour la confectionner, je n'en ai pas appris beaucoup plus).

La joueuse de tympanon appelée aussi L'Androïde de Marie-Antoinette, tant les automates étaient censés reproduire les moindres mouvements humains, a été conçue par l'horloger allemand Pierre Kintzing et l'ébéniste du roi David Roentgen.

La tradition veut que la joueuse soit censée représenter Marie-Antoinette.
Elle a été créée en 1784, présentée en 1785 à Marie-Antoinette qui l'acheta et la donna à l'Académie des sciences.


Là, c'est le début du début… ;) 
Si vous avez quelques instants encore à me consacrer, (sans vouloir abuser ^^) voici la suite… du début. ^^

Bien évidemment, après m'être « un peu » informée, une idée (vous devinez ?) m'est passée par l'esprit… très très très envie de reproduire cet automate…

Moui, mais… non…
Oui, parce que j'ai reproduit « quelque chose » ayant un vague lien avec le modèle, mais non, parce qu'ayant fait un essai, je ne parvenais pas à reproduire le tympanon :( (… déjà, je n'ai pas l'essence de bois nécessaire, et même en donnant une illusion de bois avec les techniques de peinture et autres, le résultat ne me satisfaisait pas… j'ai donc abandonné la fabrication de l'instrument).

Cependant, comme j'avais fait un clavecin pour le salon de musique du château, j'ai pensé que ce personnage pourrait très bien jouer du clavecin… et c'est donc, en fait, La joueuse de clavecin. (on se console comme peut, hein…).
Vous l'aurez compris, ce n'est encore qu'une interprétation qui, de plus, n'était pas du tout prévue ces jours-ci… mais, c'est comme ça… une motivation, un sujet intéressant et c'est irrépressible, il faut passer à l'action ! ;)



Donc la voici, cette dame du XVIIIe, aux cheveux poudrés et à la robe de soie (je n'en avais pas 14 différentes… mais… je me suis débrouillée avec de la soie unie que j'ai imprimée pour obtenir le rayé que je souhaitais, et  je l'ai associée à de l'organza…) aux dentelles anciennes (je me suis contentée d'un mètre, on n'est pas trop loin des vingts mètres de l'originale, rapportés au 1/12), à la lueur des bougies, dans une lumière tamisée qui l'effleure…


Lorsqu'elle ne joue pas du clavecin, elle en profite pour passer un petit moment privilégié avec le matou qui trépigne d'impatience…
(ils sont toujours impatients... quand ils veulent des attentions... et… c'est surtout quand ils veulent… EUX !!!… Bref !)









————————————



Gis
Gis
Que dire ?.. que l'imprévu peut-être surprenant et merveilleux. J'adore comment tu nous fait partager ton cheminement ; tout n'est pas simple mais il y a une solution à tout (ou presque ?).
Quelle belle interprétation ..
Le truc que j'aime bien ... y en a 2 :) d'abord, le jeu d'ombre et de lumière ; et l'idée des bougies allumées ajoute un soupçon de mystère à l'atmosphère.

Et puis, quand ton personnage a cette rose en main.. le parfum est envoûtant je suppose ?..
et enfin quand arrive ce moment de détente avec le chat.. cela rajoute une dimension réelle et presque banale à la joueuse..

Pour résumer :D : j'aime bien cette page.
Lundi 21 Février 2011 à 21:55
Nielec
Nielec
Ah Ahhh ! C'était donc ça.......
Merci pour cette belle histoire !
A demain... hihihi
Lundi 21 Février 2011 à 20:29
L Atelier
L Atelier
ah... demain est un autre jour ! merci Rosethé :) !
Lundi 21 Février 2011 à 15:47
roseth
roseth (Visiteur)
Comblée ! Chaque jour, je découvre une charmante damoiselle ou dame, vêtue ou plus exactement parée de ses plus beaux atours.
Aujourd'hui, la joueuse de clavecin. Merveilleux instrument.
Et, chaque jour, je vis ou revis des moments cinématographiques et là, je découvre un instrument de musique, le tympanon. Et demain ? :-))
Lundi 21 Février 2011 à 15:37

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

♥ Merci pour votre visite et pour avoir pris le temps de laisser vos impressions. ♥ À très bientôt, Léa

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

INFORMATION SUR LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE - COPYRIGHT INFORMATION


Merci de respecter mon travail. Toute photo figurant sur ce site est la propriété exclusive de son auteur. « Toute reproduction totale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits est illicite. » (article L.122.4) Conformément à l'article 1 de la loi du 11/03/57 :
« L'auteur jouit d'un droit de propriété au seul fait de sa création. »