Le Grand Livre de la Maison Miniature (Éd. Fleurus) is now available in English version :
The Big Book of a Miniature House (GMC Publications
)

dimanche 24 juillet 2016

Découpe de l'alcôve

Je vous avais laissés lorsque je commençais à envisager l'alcôve, j'avais fait au préalable les marques qui indiquent où placer la séparation.

Pour faire cette partie, je me suis aidée de la façade qui n'est toujours pas fixée, pour l'instant.
(Elle le sera quand j'aurais fait la double-porte d'entrée.)
J'ai reporté ses contours au crayon de papier, sur une planche de CP (contreplaqué) que 5 mm d'épaisseur.
Comme je souhaite assortir son arcade à celle de la porte d'entrée (dont je vous parlerai plus tard, mais dont vous connaissez déjà la forme, car je l'ai réalisée une première fois pour une autre maison, il y a quelques années ♥ voir le petit supplément en bas de l'article ♥ ), j'ai modifié les angles.



Ensuite, j'ai passé tous les traits au cutter (il suffit de faire une légère rainure), pour facilité la coupe à la scie à chantourner manuelle (la lame ayant tendance, dans ce cas, à suivre le passage que lui créée la rainure).
Je procède toujours en faisant d'abord l'ouverture, je trouve que c'est plus facile de faire les découpes quand la planche est encore entière.
J'ai positionné le patron à une extrémité de la planche, ce qui m'évite de faire une découpe supplémentaire.



Avant ponçage des chants, je vérifie que c'est aux bonnes dimensions, ici, il faudra juste que je reprenne un peu de hauteur (environ 4 mm), ce que je ferai en recoupant un peu le bas.


 Et je vous donne un tout petit aperçu de ce que sera l'ambiance….

Vous pensez que j'hésite entre les papiers qui vont habiller les murs ? 
Vous verrez d'ici peu (j'espère ;)) ce que tout cela devrait donner.




♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 
Un petit supplément concernant la forme de l'arcade.
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 


Vous l'avez peut-être reconnue, car je l'ai déjà faite, dans une version quasi identique à l'originale, je veux parler d'une porte (en miniature) inspirée par celle (en grandeur nature) du hall d'un hôtel qui se trouve rue d'Orsel, à Montmartre.




Quand la porte principale qui donne sur la rue est ouverte (ce qui est le cas quasi tout le temps, puisque c'est un hôtel), elle laisse entrevoir une perspective que je ne me lasse jamais d'admirer.

Je l'avais donc photographiée pour pouvoir la réaliser pour la Maison des Anges.



Pour la roulotte, je vais reproduire uniquement la porte, sans l'imposte.
J'ai donc réimprimé un gabarit pour délimiter les contours de la découpe à faire dans le bois.
(Ce que l'on voit sur la première photo de l'article.)


♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 
Un autre petit supplément concernant mon « plan de travail » pour la découpe à la scie à chantourner manuelle. 
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 
… Pour faire suite aux commentaires et questions. :D


(Et les flèches montrent ce qu'il faut éviter, quand la lame s'approche du bord du tabouret… ;))


À bientôt. ♥  Léa


vendredi 22 juillet 2016

Assemblage de la roulotte

Il ne présente aucun problème particulier, un sachet de vis est fourni dans le kit.
On peut poser un filet de colle sur tous les chants qui vont entrer en contact… 
Je ne l'ai pas fait, les vis permettant à elles seules de bien consolider l'ensemble.





Le seul avertissement que je puisse donner à ce stade de l'assemblage, c'est de faire attention au sens de la première plaque (celle du bas) à poser sur l'un des côtés.

Comme je le montre par les flèches (en pointillés rouges) sur les photos suivantes, ce sont les rainures qui indiquent le sens dans lequel poser la partie inférieure.





Elle se juxtapose parfaitement avec l'autre.
Elle sera posée correctement s'il n'y a pas de jour et si l'espace (au niveau des pointillés fléchés blancs) entre les rainures est identique aux autres, après jonction (au niveau de la grande flèche blanche).

Je pense que ce côté en deux morceaux est prévu pour pouvoir éventuellement s'ouvrir  pour voir les deux pièces en même temps de la roulotte.
Dans ce cas, il ne faut pas fixer la partie où se trouvent les fenêtres, ou alors prévoir un système de charnière, si l'on veut que cette partie s'ouvre et se ferme, comme une façade de maison de poupée.

Cependant, compte tenu de l'aménagement prévu de ma roulotte, je ne pouvais pas envisager une partie latérale amovible (car à l'intérieur des éléments de déco y seront fixés et ils empêcheraient cette partie de s'ouvrir).

J'ai préféré opter pour sa fixation définitive.
On ne verra l'intérieur de la roulotte que dans la perspective depuis la double porte d'entrée (à fabriquer) et aussi par le dessus, car le toit peut tout à fait ne pas être fixé ; ou comporter des ouvertures pour créer d'autres sources d'éclairage naturel.


Les supports qui vont tenir les roues se vissent par l'intérieur, donc il vaut mieux le faire avant de recouvrir les sols (sauf dans le cas où les revêtements ne seraient pas collés).



Étant donné que j'ai très envie d'habiller les plafonds, par élimination des options possibles, reste que le toit de ma roulotte doive être amovible.
Dans le kit, c'est une plaque de lattes de bois qui est prévue pour la toiture, il est possible que je l'utilise pour les sols et je recouvrirai le toit autrement (mais ce sera à voir plus tard…).



Pour le moment, la partie qui va recevoir la porte d'entrée n'est pas encore fixée.
Elle le sera quand la porte y sera intégrée. 


Comme, je prépare l'installation de l'alcôve et sa déco, j'ai fait les marques pour repérer l'endroit où je vais poser la séparation entre la partie nuit et la partie jour..


À bientôt. ♥  Léa


mardi 19 juillet 2016

Frise de roses au pochoir

Entre deux petits carrés au crochet, j'ai (re)pris les pinceaux (quelques feutres et crayons de couleur, aussi) pour tenter de faire une frise directement sur le bois, en m'aidant d'un pochoir.

Elle est destinée à décorer le mur du fond de l’alcôve qui recevra le coin nuit de la roulotte.

De ce fait, j'ai préféré travailler à plat, avant l'assemblage.

Le motif principal est fait avec les peintures et les détails sont repris avec les crayons de couleurs et les feutres ; un vert foncé pour les nervures ainsi que les tiges, un bleu plus soutenu pour « cercler » les petits points bleu ciel pour les faire ressortir.

Ça a aussi l'avantage de différencier chaque petit bouquet de roses par de légères variantes.




 Le tout finira fané, délavé par l'« usure ». De plus, on ne le verra presque pas (mais ce sera quand même là), vu le décor qui sera autour. :D


         





          

La suite, c'est l'assemblage de la structure principale de la roulotte.

À bientôt. ♥  Léa




jeudi 14 juillet 2016

Fils et couleurs

Je commence par vous mettre dans l'ambiance.

En ce 14 juillet, j'ai travaillé sous un ciel grondant, non pas à cause d'un orage inattendu, mais à cause des rafales (pas de vent… non plus… et il a à peine plu ^^) de l'Armée qui ont fait un sacré barouf ce matin, en passant… au dessus des toits… — Et de me mettre à rêver qu'avec l'un de ces bolides supersoniques aériens je pourrais me déplacer à la vitesse de l'éclair…
Bon, trêve de mirage rêverie… je suis retournée à mes travaux de crochet miniature.


Ça ne dit pas grand-chose, comme ça, mais il y a déjà un petit peu de quelque chose qui en ressort.
Pour l'instant, j'ai fait des (mini) carrés, des (mini) ronds, des (mini) roses, un début de (mini) rideau, puis viendra l'assemblage de tous ses petits éléments pour en faire des coussins, des couvertures, et… plus.

Il manque les couleurs des murs… bien sûr ! :D 

Il y a du travail en perspective.

Je vous souhaite un très beau week-end.

À bientôt. ♥  Léa

lundi 11 juillet 2016

Nouveau projet — Roulotte Bohemian Chic — Ouverture des boîtes



Vous imaginez une petite fille découvrir un nouveau jouet ?

Voici un projet que je cogite depuis une bonne quinzaine d'années, il s'agit d'une roulotte.
J'ai commencé à en parler en 2005, et puis le temps est (très vite) passé, devant attendre de pouvoir m'y consacrer plus assidûment, car dans l'aménagement de ce genre d'intérieur il faut envisager de tout faire sur mesure, ce qui engendre de nombreuses heures de travail (principalement du bois).

En effet, il faut fabriquer l'incontournable lit dans une alcôve, les meubles de rangements, et même la table qui doit être accueillante sans être envahissante, car l'espace intérieur fait 18,5 cm de large sur 31 cm en longueur (à partager d'une part en « coin nuit » d'autre part en « pièce à vivre »).
J'imagine aussi faire pas mal de crochet pour de futurs coussins, plaids et autres éléments décoratifs typiques de l'ambiance bohème chic. 

     




Dès que j'ai sorti des boîtes les éléments (tous en bois) qui la composent, je les ai immédiatement (bien que sommairement) assemblés (sans les coller, pour le moment), pour me rendre compte des volumes et des dimensions précises de l'ensemble…

♥  

Il s'agit d'un kit à l'échelle 1/12, disponible sur
le site de Dentelles et Ribambelles,
si cette petite maison ambulante vous fait rêver, vous aussi. 

♥ 


Je ne vous cache pas que j'ai déjà une idée précise du style que je voudrais donner à cette roulotte, mais je vous laisserai découvrir tout cela au fur et à mesure de l'avancée des travaux…

Alors… à bientôt ! ♥  Léa
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

INFORMATION SUR LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE - COPYRIGHT INFORMATION


Merci de respecter mon travail. Toute photo figurant sur ce site est la propriété exclusive de son auteur. « Toute reproduction totale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits est illicite. » (article L.122.4) Conformément à l'article 1 de la loi du 11/03/57 :
« L'auteur jouit d'un droit de propriété au seul fait de sa création. »