Le Grand Livre de la Maison Miniature (Éd. Fleurus) is now available in English version :
The Big Book of a Miniature House (GMC Publications
)
 

samedi 25 mars 2017

Changement d'heure… d'été

Ce changement d'heure… d'été n'est vraiment pas celui que je préfère,
mais il s'agit de ne pas l'oublier, tout de même. ;)


♥ ♥ ♥
« Point de cordeau pour amarrer le temps. — Prends le temps quand il vient, car le temps s'en ira. » 
Ce serait un proverbe anglais.

♥ ♥ ♥ 




Je vous souhaite un très beau dimanche.
À bientôt. ♥  Léa

lundi 20 mars 2017

Le Printemps est là…

Mes amis, je vous souhaite un très beau printemps.

Cette année, j'ai laissé passer la date, mais même si j'y avais pensé, il m'aurait été difficile de préparer un article pour cette occasion.
J'ai eu une belle surprise la semaine passée et je m'y suis pleinement consacrée avec bonheur.

Aujourd'hui, nous apprenons que Madame de Lafayette est la première femme à entrer au programme du bac littéraire, cette année.

C'est également le 20 mars, la journée internationale de la francophonie, et nous sommes en plein dans la semaine qui célèbre notre belle langue française.


Pour marquer l'arrivée du printemps, en miniature, j'ai recherché quelques archives que je vous livre avec deux citations de circonstance, de Madame de Lafayette.

« Toutes mes résolutions sont inutiles ; je pensais hier tout ce que je pense aujourd'hui et je fais aujourd'hui le contraire de ce que je résolus hier. »
« Quand on croit être heureux, vous savez que cela suffit pour l'être. »




Bien sûr, je vous en direz plus à propos de cette « surprise », d'ici quelques semaines.
Je vous embrasse et vous souhaite une très belle semaine.
À bientôt. ♥  Léa

samedi 18 mars 2017

Moulin à café, l'Objet qui Parle…

Lorsque j'avais mon petit magasin à Montmartre, de temps en temps, il me suffisait de faire quelques mètres en passant par la rue d'Orsel, et je me retrouvais dans la rue des Martyrs, parallèle à la rue des Trois Frères. Là, se trouve une petite brocante ravissante, au numéro 86.

La toute première fois que je suis passée devant cette boutique, en 2000
 (c'est précis, je m'en souviens bien, parce que c'était le 31 décembre et j'y avais fait mon dernier achat du XXe siècle ;)),
j'avais été interpellée par les lustres à pampilles de différentes dimensions qui décoraient la vitrine et l'intérieur.
J'avais eu bien du mal à choisir, d'ailleurs, et j'avais finalement opté pour un petit modèle à trois branches qui pour une pièce de 9 m² me paraissait parfait (et il l'est).

Ils brillaient de mille feux, tous allumés, un soir d'hiver et rivalisant avec les illuminations de Noël qui surplombaient la rue... le lieu avait tout pour être attirant (en toute franchise, je ne vais pas aller jusqu'à dire que j'apprécie les têtes d'animaux empaillées qui sont en grand nombre accrochées aux murs, mais bon, ce n'est qu'une affaire de goût).
Ce n'était qu'en sortant du magasin que j'avais remarqué son nom, l'Objet qui Parle….
Moi qui n'aime et ne reproduis que les objets qui me parlent, eh bien, cette boutique est vraiment idéale pour m'inspirer. :D

Ainsi, avec le temps, en plus du lustre, j'y ai trouvé un joli miroir que j'ai repeint, une boîte à farine en porcelaine, et un moulin à café en tôle émaillée (que j'ai laissé tel quel, avec ses bosses et ses marques de rouille).

Quand je passe devant, je m'y arrête toujours, il y a, tout au fond en hauteur, face à l'entrée,  toute une collection de très beaux globes en verre dans des tailles différentes... je n'ai pas (encore) succombé à la tentation, mais...

En tout cas, j'avais promis à l'un des propriétaires que je parlerai de cette boutique, voilà qui est fait.

 

Et lorsque j'ai refait un moulin à café à l'ancienne (comme celui que j'avais fait pour la cuisine de la Maison de Campagne — si vous le cherchez, il se trouve sur le dessus du frigo…), j'avais sous les yeux celui qui venait de l'Objet qui Parle…, à Montmartre.

Voici à quoi il ressemble, en attendant de peut-être vous montrer des photos d'autres « objets qui parlent » provenant de cette boutique.



J'avais fait les photos de la façade un jour de fermeture estivale, quand c'était vide.
Elles datent du 28 août 2013.



Cela dit, vous pouvez avoir une idée du lustre, puisque je l'avais pris pour modèle pour faire, au 1/12, celui du salon de la Maison de Léa.





Pour les mesures, c'était facile de faire la conversion, vu que la base carrée (appelée aussi semelle) fait exactement 12cm  x 12 cm.
Le « corps  » est un cube qui fait 10 cm  x 10 cm x 10 cm.
Son tiroir est en bois avec la façade en tôle émaillée, comme l'ensemble de la structure.




Bon, il n'y avait plus qu'à...
Je l'ai fait entièrement en bois, sauf la calotte et la manivelle qui sont en métal.

Quelques heures plus tard, le voilà fini en miniature, à côté du modèle,
ah, bah, il est beaucoup plus p'tit, hein...



Très belle soirée et bon dimanche. 
À bientôt.  ♥  Léa


samedi 11 mars 2017

Brocante chic dans la cuisine

Parce que j'aime dépareiller le mobilier et les accessoires, partout dans une maison, la cuisine n'y échappe pas, qu'elle soit grandeur nature ou miniature.
Je mélange toujours les styles et les époques, les couleurs et les matières, un peu de tout, des trouvailles rapportées de brocantes pour les repeindre et les faire entrer dans un décor fait de précédents coups de cœur, et c'est exactement pareil dans mes maisons et ambiances miniatures…


L'intérêt c'est que l'on peut imaginer l'aménagement d'une cuisine dans n'importe quelle pièce du moment qu'elle est munie d'une arrivée d'eau et de quelques prises de courant, avec un coin pour une table et des chaises, la pièce fait alors également office de salle à manger.


C'est en peignant les meubles les uns après les autres et mis les uns à côtés des autres que le mur lambrissé tout blanc, entre la fenêtre et la cheminée, a fini par prendre des airs de cuisine « campagne chic ».

Il ne restait plus qu'à ajouter quelques accessoires (pas nécessairement prévus pour cuisiner ^^) et faire quelques photos pour fixer ce décor éphémère baigné de lumière, cet après-midi.

 

 


  




Très beau dimanche.
À bientôt. ♥  Léa

mardi 7 mars 2017

Brocante Shabby blanc

 L'ambiance est toute blanche pour cette nouvelle scène qui regroupe un peu de tout, comme d'habitude. ;)

 ♥♡♡♥



Je m'étais déjà essayée au carreau de dentellière.
Lorsque j'avais fait la bastide provençale, dans l'une des chambres, j'avais fabriqué une alcôve constituée en partie d'un placard dans lequel était présentée une collection de divers accessoires en dentelle.

Bien sûr, les fuseaux de dentellière ne pouvaient pas manquer à cet assortiment d'objets évoquant la dentelle entièrement faite à la main, mais je n'avais alors reproduit que le coussin (sans son support) sur lequel la dentelle est confectionnée à l'aide de fuseaux entrecroisant les fils pour obtenir de véritables œuvres d'art (dans la « vie réelle »).

Cette fois, c'est un modèle complet en bois qui m'a inspirée.
Je l'ai juste fait pour le plaisir de le reproduire et bien qu'une véritable dentellière y verra de nombreux défauts. ;) (Si tu passes par-là, Gis… ;))



 Les photos d'époque (2006) de la collection de dentelles, la façade de la bastide provençale, le modèle en bois.


Je pense refaire des coussins comme celui qui se trouve dans la bastide, car ils seront plus faciles à insérer dans des collections.

♥♡♡♥ 




♥♡♡♥  
À bientôt. ♥ Léa


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

INFORMATION SUR LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE - COPYRIGHT INFORMATION


Merci de respecter mon travail. Toute photo figurant sur ce site est la propriété exclusive de son auteur. « Toute reproduction totale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits est illicite. » (article L.122.4) Conformément à l'article 1 de la loi du 11/03/57 :
« L'auteur jouit d'un droit de propriété au seul fait de sa création. »